4 mai 2021

Le Secours Catholique appelle à marcher pour le Climat le 9 mai

« Il n’y a pas deux crises séparées, l’une environnementale et l’autre sociale, mais une seule et complexe crise socio-environnementale” Laudato Si’, Pape François.

 

D’où vient la loi climat ?

En 2019, le contexte social et l’urgence écologique avaient conduit le Président de la République à convoquer une assemblée de 150 citoyen.ne.s tiré.e.s au sort pour formuler des propositions concrètes visant à atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre de la France et ce, dans un souci de justice sociale. La Convention Citoyenne pour le Climat était née.

En juin 2020, après plusieurs semaines de travaux, de débats et d’échanges avec des scientifiques, économistes, représentant.e.s politiques, c’était chose faite. Les citoyen.ne.s représentatif.ve.s de la société française avaient élaboré 149 propositions permettant d’atteindre l’objectif de réduction de 40% de nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 tout en s’assurant que cette transition soit juste et inclusive.

Le Président de la République s’était alors engagé à reprendre “sans filtre” l’ensemble de ces propositions. Pourtant, le projet de loi Climat et Résilience du gouvernement adopté en première lecture par l’Assemblée Nationale n’en reprend finalement que 10. Trop peu pour que ce texte puisse être à la hauteur de l’urgence : tant du point de vue de la lutte contre le dérèglement climatique (avis du Haut Conseil pour le Climat) que de l’intérêt porté aux inégalités sociales et environnementales.

Pourquoi le Secours Catholique s’engage-t-il ?

Le Secours Catholique, alerté depuis des années par ses partenaires internationaux et par son réseau national, et inspiré par l’encyclique Laudato Si’ du Pape François, s’est engagé dans la lutte contre le dérèglement climatique et le déclin de la biodiversité, en raison des menaces que ces phénomènes font peser sur nos sociétés et en premier lieu sur les personnes précaires.

L’inégal accès à l’eau, à la santé, au logement, aux espaces naturels rendent un nombre croissant de personnes particulièrement vulnérables alors même qu’elles n’en sont pas les principales responsables : les 10% les plus riches de la population mondiale sont responsables de 52% des émissions de CO2 cumulées (Oxfam, 2020).

« Une minorité se croit le droit de consommer dans une proportion qu’il serait impossible de généraliser », au point qu’« un tel comportement (…) semble parfois suicidaire » Pape François.

Le dérèglement climatique pourrait faire basculer 132 millions de personnes dans la pauvreté d’ici à 2030 (Banque Mondiale, 2020).

Or, nous sommes convaincu.e.s que la transition écologique peut être une opportunité pour construire une société plus juste. Les actions que nous menons et soutenons en faveur d’un accès digne à une alimentation durable, de l’accès à une mobilité durable ou encore à des logements décents traduisent cette conviction.

Pourtant, la grande majorité des mesures en faveur d’une transition écologique juste ont été rejetées:

– le rejet du prêt à taux zéro mobilités destiné aux 20% des ménages les plus modestes

– le rejet d’une obligation de rénovation globale des logements

La crise sanitaire a mis en lumière les fractures profondes de notre société que le dérèglement climatique continuera d’aggraver. Pourtant, à travers ce texte de loi qui ne réduira ni les inégalités sociales ni environnementales, le gouvernement et l’Assemblée Nationale ont choisi de tourner le dos à un nombre toujours plus important de Français.e.s et à une trajectoire de transition juste et inclusive.

Que se passera-t-il le 9 mai ?

Membre du Réseau Action Climat (RAC), le Secours Catholique a signé l’appel à La Marche d’Après organisée le 9 mai prochain partout en France afin d’exprimer notre inquiétude et montrer aux sénateur.trice.s qui devront prochainement voter ce texte que nous veillons à ce que les personnes précaires ne soient plus oubliées.

Plus de 70 manifestations sont prévues dans toute la France à l’appel de près de 300 organisations. Retrouvez une marche près de chez vous en cliquant ici

Le 9 mai prochain, faisons entendre les voix de celles et ceux qui, chaque jour, partout en France, œuvrent en faveur d’une société plus juste, plus fraternelle, et plus écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *